RAWA.ORG : La déclaration de RAWA le Jour International des Femmes (Mar.8, 2007)
La déclaration de RAWA à l’occasion du Jour International des Femmes (08 mars, 2007)


Tant que les fondamentalistes sont au pouvoir, il n'y aura pas de fin à l’oppression et les crimes contre les femmes afghanes



Le monde est venu en mouvement au nom de «la libération de la femme Afghane» et notre pays a été envahi, mais les souffrances et les privations des femmes afghanes n’ont pas diminué non seulement , mais le niveau d'oppression et de brutalité augmente de jour en jour parmi la population la plus ruinée de notre société.

Violence against women is widespread all over Afghanistan
Les Droits des femmes sont des Droits Humains!!

Le gouvernement corrompu et mafieux de M. Karzai et ses protecteurs internationaux, dans la pratique jouent effrontément et de manière intolérable avec les souffrances des femmes Afghanes et l'emploie improprement comme leur outil de propagande pour tromper le reste du monde. Ils ont installés quelques femmes au gouvernement - favories par les chefs de guerre - dans des postes officiels et le proclame comme le symbole de « la libération des femmes » dans le pays. Mais la présence d'un nombre de femmes dans les hauts postes n'est pas important aussi long qu’elles ne touchent pas la profondeur de nos adversités et les souffrances de nos gens, comme Malalai Joya qui lutte sans faire des concessions contre les ennemis jurés des droits de la femme et de la démocratie et considère l'émancipation des femmes comme une partie intégrale de la libération de notre pays entier et des liaisons dégoûtantes des fondamentalistes et leurs maîtres étrangers.

Le gouvernement et la presse occidentale trompettent la présence de 68 femmes dans le parlement comme un accomplissement énorme pour Afghanistan et comme un signe des droits des femmes et la démocratie. Mais presque toutes ces femmes sont les ennemies les plus horribles des droits de la femme et de la démocratie et servent comme des polychinelles aux mains des chefs de guerre. Dans ce parlement réactionnaire à meauvais odeur , avec l'exception de la de voix glorieuse et suffoquée de Joya, aucune voix du reste des 68 se sont élevés la voix contre Khalqi, Parchami, Jehadi et les vautours des Talibans.

Plusieurs entre elles comme Safora Niazi, Noorzia Atmar, Parveen Durani, Shakeela Hashmi, Malalai Isaqzai etc. ont été tellement scandaleuses qu'elles dépassèrent clairement des sangsues comme Sayyaf, Rabbani, Alam Seya, Farooqi et etc. en attaquant physiquement Malalai Joya dans le parlement.

En réalité, ce qui rend vraiment douleur au coeur est le cri de Saimas, Rahimas, Gul Shah, Sanoobers, Gul Bibis, Aminas et les centaines d'histoires terribles de suicides et les auto-immolations à la suite de l'injustice et la déception dans tous les coins du pays , est un stigmate sur le visage des institutions et de tous ceux qui, par leurs intérêts politiques, essayent de peindre une image brillante de la situation des droits des femmes dans l’Afghanistan.

On ne doit pas espérer de changements radicaux dans la situation terrible des femmes, dans une terre où les trafiquant de drogue et les champions de la destruction, la corruption, le crime et une poignée d'intellectuels perfides sont au pouvoir.

La cause principale de situation catastrophique de notre pays est dans le pouvoir de traitres comme Rabbani, Sayyaf, Qanoni, Muhaqiq, Dostum, Khalili, Ismail, Fahim et Co. qui ont une histoire sombre pleine de tyrannie et de barbarie sur leurs doigts et sur ceux de leurs protecteurs régionaux et internationaux et qui ont un paquet d'intellectuels malhonnëtes dans leurs poches. Récemment ces fascistes religieux ont passé une loi appelée « la Conciliation Nationale » dans la maison du parlement et du sénat, afin d'échapper à la justice et jouir de pleine impunité devant n'importe quel tribunal pour les meurtres de centaines de milliers de gens sans défense de notre pays.

De nouveau ces traîtres de la patrie, en organisant une marche à Kaboul ont essayé de montrer leur pouvoir et en intimidant nos gens profondément atristés en les forçant à se concilier , mais ils considèrent les autres aveugles et pensent bëtement qu’à partir de lors ils ne seront pas poursuivis.

Mais si c'était pour montrer leur pouvoir à M. Karzai, ils devraient savoir que Mr. Karzai depuis longtemps a accepté la collaboration et la conspiration historique et honteuse avec les meurtriers de son père et les pères de milliers de compatriotes et leurs mères , soeurs et frères.

Fahim et ses partenaires ont averti que si la prochaine fois les dirigeants de Jehadi sont accusés pour des crimes de guerre, alors ils montreront une réaction sévère. Si Karzai n'aurait pas été impliqué dans leur culpabilité et leurs crimes, à cause de telles menaces honteuses, il aurait dû quitter titre de Chef de la Police de ce criminel, et au moins il aurait dû enlever une des hontes entre ses collaborateurs et n'aurait pas permis la présence de ce type de traitres déraisonnables comme ses ministres .

Ces voleurs et criminels, par leurs menaces bon marchés , avant tout endossée pour être des sangsues et marchands de guerre et qui ont prouvé pourtant qu’ils n’ont pas été apprivoisé et a qui ont encore toujours le vice et les facilités pour comettre des crimes de toute sorte contre nos gens et capable de répéter les années traître de 1992 à 1996.

Ce n'est pas important si M. Karzai met son timbre d'approbation sur cette facture trompeuse ou pas, parce que par ses affaires anti-nationaux et installant les ennemis les plus odieux du peuple dans la législation, le cadre et les corps juridiques, il a mis sa tête dans le pot noir des Jehadi, Parchami, les assassins de Khalqi et Talibans. Mais ils doivent savoir qu'un jour que nos gens mettront les menottes à tous ces criminesl et les enverront inévitablement à la justice en mëme temps que M. Karzai devrait être lui aussi questionné comme leur partenaire de leur culpabilité.

L'Association révolutionnaire des Femmes d'Afghanistan (RAWA), donné pouvoir par le sang versé de son dirigeant-martyr et les douleurs et les misères de sa nation, jure devant les femmes opprimés mais aimantes de la liberté et devant les hommes pour continuer sa lutte sans concessions contre les fondamentalistes meurtriers ,les intellectuels à leurs service et leurs maîtres étrangers sans aucune négociation ou diplomatie .

Et au nom notre actuellement majorité silencieuse , continuera les revendications contre ces oppresseurs en comptant sur nos gens et toute autre personne aimant la justice dans le monde, les poussera à apparaïtre en justice comme ce que nous avons fait à leur frère religieux Zardad.

Le gouvernement d'Etats-Unis et ses alliés ont commis une trahison impardonnable à nos gens en installant les mafias Jehadi dans le pouvoir, et ils n’ont laissé aucun doute à nos gens et le monde qu'ils sont après leurs propres intérêts globaux et régionaux ,mais ce qui leur est inutile est la stabilité ,la liberté et la démocratie dans Afghanistan.

Les femmes et les hommes d'Afghanistan doivent réaliser que cette liberté et la démocratie sont des valeurs, qui sont insensés d’ être donnés à nous par le pouvoir de bombardiers B52 et par des pays etrangers , des vagabonds et les espions étrangers d'Iran, Pakistan, USA et Russie.

Atteindre ces valeurs est seulement possible par leur conscience, leur stabilité et leur courage et leur combat constant.

En plus de l'envoi de ses salutations les plus chaudes à tous nos supporters et nos amis autour du monde sur le Jour International des Femmes, RAWA les demande à tous et le reste des forces soutenant la justice, la liberté et les droits humains pour nous aider à poursuivre les criminels de guerre de ces derniers trente années.

Dehors les fondamentalistes et tous les criminels religieux et non-religieux et leurs protecteurs étrangers!
Vive la lutte des femmes et les hommes d'Afghanistan pour l'indépendance, la démocratie et la justice sociale !

L'Association révolutionnaire des Femmes d'Afghanistan (RAWA)

huitième de mars 2007 - Kaboul



فارسی | پشتو | 日本語 | Español | Deutsch | Dutch | English | Italiano



[Les photos d'événement de RAWA à Kaboul durant le Jour International des Femmes] [Movie Clips]
[la Page d'accueil] [RAWA dans la Presse] [les Livres sur RAWA] [plus de RAWA Documents]