The Revolutionary Association of the Women of Afghanistan (RAWA)
RAWA


 

 

 
Add RAWA RSS Feed to Feedreaders





 


RAWA Photo Gallery
Random Image from RAWA Photo Gallery
 






Follow RAWA on Twitter


Join RAWA on Facebook


RAWA Channel on Youtube


Déclaration de RAWA pour le 12ème anniversaire de l'occupation

Déclaration de RAWA pour le 12ème anniversaire de l'occupation


Down with the US occupation of Afghanistan!

Depuis 12 ans maintenant, après l’agression et l’occupation des USA et l’OTAN de notre pays,nous affrontons la guerre, la destruction et l’assassinat de milliers de civils innocents. Les États-Unis ont utilisé l’attaque terroriste du 11 septembre comme prétexte à un changement de régime en Afghanistan et ont ouvert la voie à une longue présence militaire dans la région. Pour la première fois de son histoire, le peuple d’Afghanistan, qui en avait assez des crimes des porcs Jihadistes et de la brutalité des Talibans, n’a pas résisté face aux occupants.

Le gouvernement américain et ses alliés ont promis à notre peuple, la démocratie mais nous ont imposé le gouvernement le plus anti-démocratique, le plus mafieux et corrompu de notre histoire. Ils ont parlé de « la guerre contre la terreur » mais ont ramené les criminels et terroristes de l’Alliance du Nord, chefs de guerre et de la plaque tournante de la drogue, au pouvoir, et tendent maintenant une main amie aux Talibans. Les États-Unis utilisent les droits de l’homme et les droits des femmes comme prétexte, mais l’Afghanistan fait toujours face aux pires sortes de violations des droits humains et des plus horribles catastrophes pour les femmes. Ils ont promis au peuple, la liberté mais ont quasiment transformé le pays en narco-Etat au centre de la plus longue guerre civile criminelle.

Depuis le début, les forces démocratiques d’Afghanistan et les pacifistes du monde ont vu la guerre américaine comme partie prenante de sa politique impérialiste. Ils annoncèrent que cette super-puissance envahissait l’Afghanistan seulement pour se battre contre ses concurrents émergents et pour s’assurer des bases militaires au cœur de l’Asie dans ce but. Depuis douze ans, l’occupation de notre pays confirme cette prédiction. Pendant ces années, ont protesté non seulement ceux qui cherchent la justice aux États-Unis et dans le monde, mais aussi des soldats se sont dressés contre l’inhumanité de leur gouvernement et l’hypocrisie de leur politique, dans un vaste mouvement anti-guerre.

Le peuple d’Afghanistan a très tôt décelé la vraie nature de cette « guerre contre la terreur » des États-Unis et de l’Otan, quand, contre leur volonté, les criminels Talibans furent remplacés par les factions terroristes misogynes de l’Alliance du Nord. En plus d’apporter un soutien dévoué aux Jihadistes et autres traîtres technocrates, ils ont soudoyé les intellectuels pour en faire une bande de laquais à la solde des États-Unis. Karzai et ceux qui l’entourent, ont reconnu de manière flagrante qu’ils recevaient des valises de dollars de la CIA, Vavak, MI6, RAW, ISI et autres, et les promouvaient comme « utiles » pour que leurs maîtres continuent à les payer. Les soi-disant chefs jihadistes se tiennent eux-mêmes en laisse des pays étrangers et continuent de démolir notre pays sur leur ordre. De cette façon, l’Afghanistan est pratiquement devenu le champ de bataille des services secrets des superpuissances et pays voisins. Les menaces sur notre souveraineté nationale et nos actifs nationaux augmentent chaque jour.

Après avoir amené le malheur sur l’Afghanistan et son peuple, les États-Unis ont informé le monde du retrait de leurs troupes en 2014, et ont commencé une vaste campagne de propagande comme quoi, sans la présence américaine, l’Afghanistan va sombrer dans la crise et dans la guerre civile. Avec cette propagande mensongère de des dizaines de médias, les États-Unis manipulent et effraient l’opinion publique, et tentent d’amener la marionnette Karzaï à signer un pacte stratégique qui garantirait la présence américaine à long terme. Toutes les forces réactionnaires savent que leur existence dépend de ce pacte et de l’aile protectrice de leur maître, afin d’échapper au peuple et à l’exigence de justice.

Mais les forces progressistes et indépendantistes de notre pays et tous les intellectuels qui ont une conscience, qui voient la nature brutale et fasciste du système américain, voient les bases permanentes comme une menace non seulement pour l’Afghanistan mais pour toute la région. Dans une interview, Noam Chomsky a dit à propos de ce pacte : « C’est un programme global de militarisation du monde ».

Ce qui est sûr, c’est que le peuple d’Afghanistan ne voient pas de jours meilleurs pour 2014 et pas après non plus. Car, contrairement à ce que clame la Maison Blanche, aucun naïf ne pense que le retrait des troupes stoppera l’intervention américaine. Leurs espions et larbins seront toujours au pouvoir et apporteront toujours plus de destructions. Il est clair que cette situation va empirer en 2014, car les Talibans et les criminels de Gulbuddini vont rejoindre le cercle des autres criminels ramenés par les Etats-Unis et Karzai depuis des années. Même aujourd’hui, l’installation à des postes importants des vauriens de Gulbuddini provoquent la haine du peuple.

Pour les puissances impérialistes, les larmes et le sang des pauvres n’a aucune valeur. La nation afghane n’est pas seulement victime des politiques guerrières et spoliatrices des États-Unis et de leurs alliés. Le soutien des États-Unis aux terroristes d’Al-Qaeda et autres gangs en Syrie et Lybie, et la réduction de ces pays à la ruine et à être un centre du terrorisme a de nouveau prouvé la duplicité de la guerre américaine « contre la terreur ». Le régime anti-populaire de Bashar al-Assad devrait être détruit, mais pas par la machine de guerre américaine. C’est au peuple syrien de décider de son avenir. Ce que le peuple d’Afghanistan a péniblement expérimenté ces dernières décennies est maintenant en train de se produire en Syrie. Ce que l’Afghanistan et d’autres pays ont expérimenté, c’est qu’aucune nation ne peut prospérer avec une occupation étrangère et la présence militaire brutale et meurtrière des superpuissances. Un pays sans indépendance ne peut avoir de démocratie, de liberté, d’élection, de droits humain, et autre valeurs, seulement une mascarade de tout cela.

Nos anciens étaient au fait de cette réalité et n’ont jamais été dupes de leurs envahisseurs et de leurs mercenaires indigènes. L’armée anglaise connut la défaite des mains des combattants afghans trois fois, les Russes et leur traître Khalq et Parcham ne purent briser le peuple, même avec la prison et la torture, ils connurent une défaite humiliante. De même aujourd’hui, la seule guerre qui nous libérera de l’esclavage et de la cruauté est une lutte résolue contre les occupants et leurs hyènes afghanes.

L’Association Révolutionnaire des Femmes d’Afghanistan continuera de lutter pour l’indépendance du pays et l’annihilation des traîtres et criminels nationaux, avec son peuple emprisonné et ensanglanté.

Nous avons foi dans l’accomplissement de l’indépendance, de la liberté, de ladémocratie, de la justice sociale et les autres valeurs seulement possibles par la résistance et la lutte des masses.


A bas l’invasion américaine et ses laquais afghans !

Honte aux laquais de l’Iran et du Pakistan dans notre pays !

Vive l’indépendance, la démocratie et la justice sociale !


Revolutionary Association of the Women of Afghanistan
October 7, 2013



Category: Français, French RAWA